vendredi, septembre 18, 2020
Accueil Maison Travaux 10 étapes pour une rénovation écologique de la maison

10 étapes pour une rénovation écologique de la maison

Il est indéniable que les nouvelles maisons écologiques constituent une étape fantastique vers un pays à faible émission de carbone, mais comme plus de 80 % des maisons qui seront construites d’ici 2050 l’ont déjà été, la modernisation de nos habitations existantes est une mesure cruciale.

Bien que le gouvernement reconnaisse que les éco-rénovations sont extrêmement importantes, c’est toujours à vous, le propriétaire, qu’incombe la responsabilité de faire avancer les choses. Si vous souhaitez améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, voici nos dix principales mesures :

1. Améliorez l’isolation de votre maison

Il est inutile d’installer des énergies renouvelables dans votre maison si elle est si mal isolée que la chaleur s’en échappe directement. L’isolation est essentielle pour toute éco-rénovation, car jusqu’à 40 % des pertes de chaleur d’une maison sont dues à un manque d’isolation.

Il est relativement simple d’isoler le grenier ou les murs creux. Vous pouvez le faire avec toute une gamme de matériaux, de la laine de mouton à la mousse expansive. Isoler l’un ou l’autre coûtera à partir de 250 € et pourrait permettre d’économiser plus de 150 € par an sur les factures d’énergie.

Il est plus difficile d’isoler des murs solides. A l’intérieur, vous pourriez appliquer un revêtement thermique. À l’extérieur, une couche d’isolation peut être fixée sur les murs existants, puis recouverte d’un enduit.

Sachez toutefois que si vous travaillez dans une maison patrimoniale, vous devrez veiller à conserver la respirabilité du tissu du bâtiment pour éviter les problèmes d’humidité. Pour plus d’informations, suivez notre guide sur l’isolation d’une maison d’époque.

Les coûts varient considérablement – pour un devis réaliste, contactez la National Insulation Association.

2. Optez pour un double ou un triple vitrage

Plus de 10 % de l’énergie d’une maison peut être perdue par les fenêtres, il est donc essentiel que la vôtre soit performante.

Fenêtre pliante de Norrsken

Le triple vitrage se décline aujourd’hui en une série de modèles contemporains étonnants, comme cette fenêtre pliante de Norrsken

Le remplacement des fenêtres à simple vitrage par des versions à double ou même triple vitrage ralentira le transfert de chaleur. Pour réduire encore ce phénomène, il faut envisager un produit rempli d’un gaz à faible conductivité, comme l’argon.

Vous pouvez même vous procurer du verre à faible émissivité (low-e), qui est doté d’un revêtement spécial pour renvoyer la chaleur dans la pièce. Pour plus d’informations, consultez notre rubrique sur les fenêtres à faible consommation d’énergie.

3. Investir dans les systèmes de panneaux solaires

Les systèmes de panneaux solaires peuvent être utilisés pour produire de l’eau chaude ou de l’électricité, et fonctionnent bien avec des incitations financières telles que les FIT.

Les systèmes solaires photovoltaïques (PV) convertissent la lumière du soleil en électricité. Ils n’ont pas besoin de la lumière directe du soleil pour fonctionner – vous pouvez donc produire par temps nuageux – mais vous devez les fixer à un toit ou à un mur orienté à 90 degrés au sud. Les coûts varient entre 8 000 et 14 000 euros.

Inspirez-vous

Si une éco-rénovation vous semble être un processus intimidant, vous feriez bien de visiter la Maison de la rénovation du Centre national d’autoconstruction et de rénovation (photo ci-dessus).

Au début de la visite, ils vous feront découvrir une maison délabrée de l’entre-deux-guerres. La propriété présente tous les problèmes que vous pourriez rencontrer lors d’une rénovation typique : humidité, absence d’isolation, mauvais chauffage et même bois pourri.

Au cours de votre visite guidée, pièce par pièce, on vous montrera comment reconnaître les problèmes communs et mettre en place les mesures nécessaires pour les combattre.

Du remplacement des châssis de fenêtres à l’installation d’une isolation en passant par le traitement des remontées d’humidité, la Maison de la rénovation couvre tout ce que vous devez savoir.

Lorsque vous traverserez les pièces terminées, vous aurez suffisamment d’inspiration pour commencer à transformer votre propre maison.

Les systèmes à base d’eau – tubes sous vide ou capteurs plats installés sur votre toit – tirent l’énergie du soleil pour chauffer l’eau domestique.

Vous pouvez utiliser une chaudière de secours pour augmenter la température si nécessaire. La plupart des systèmes de chaudières et de chauffe-eau sont compatibles. Les prix commencent à partir de 3 000 €.

À moins que vous ne viviez au Pays de Galles ou en Irlande du Nord, vous n’aurez pas besoin de permis de construire pour la plupart des systèmes, selon leur taille.

4. Envisager des systèmes de chauffage renouvelables

Il n’y a rien de plus durable que d’adopter une approche naturelle pour le chauffage de votre maison.

Nous avons déjà étudié le solaire thermique, mais d’autres options méritent d’être envisagées, notamment les pompes à chaleur (qui agissent comme des réfrigérateurs à l’envers) et les systèmes à bois tels que les chaudières à biomasse.

Boucle collectrice d'une pompe à chaleur géothermique

Les pompes à chaleur géothermiques recueillent la chaleur à quelques mètres sous la surface, où la température est relativement constante, et la concentrent en énergie utile

Les pompes à chaleur géothermiques utilisent des tuyaux enterrés pour extraire la chaleur de la terre pour les circuits de chauffage et d’eau chaude de votre maison. Vous n’aurez généralement pas besoin de permis de construire, mais vous devrez vous préparer à l’interruption des travaux de terrassement de votre jardin.

Les systèmes à air utilisent un principe similaire, mais extraient la chaleur de l’air. Ils peuvent être installés sur un mur extérieur ou parfois sur un toit, ce qui les rend idéaux pour les rénovations. Les pompes à chaleur à air coûtent environ 2 000 €.

Les systèmes de chauffage au bois brûlent des granulés ou des bûches pour alimenter le chauffage central ou chauffer une seule pièce. Une chaudière à biomasse (à partir de 9 000 €, installation comprise) alimente votre chauffage central et votre eau chaude.

Elle doit pouvoir répondre à tous vos besoins de chauffage, mais elle nécessite beaucoup d’espace ; une grande buanderie devrait suffire.

Un poêle autonome (environ 3 000 euros) chauffe une pièce et peut être équipé d’une chaudière arrière pour chauffer l’eau.

5. Récupération et réutilisation des matériaux de construction

Il est bon pour l’environnement de sortir les matériaux de construction et de démolition du flux de déchets en les réutilisant.

Le meilleur endroit pour se procurer des matériaux de récupération est directement sur le site d’un projet de démolition ou de rénovation. Les bâtiments sont souvent démontés avec soin afin de pouvoir revendre les matériaux.

Transformation de la forge en bois de charpente

Cette conversion répertoriée a utilisé des matériaux de récupération pour créer un sentiment d’authenticité

Vous pouvez également vous procurer des objets utiles dans les chantiers de récupération, qui vendent tout, des vieilles briques aux matériaux haut de gamme et aux produits du patrimoine.

L’utilisation de matériaux de construction récupérés peut être bénéfique, surtout si vous restaurez un logement d’époque. Veillez toujours à acheter des matériaux adaptés à l’usage auquel ils sont destinés.

6. Décorer avec des finitions écologiques

Vous utiliserez sans doute beaucoup de peinture pour décorer votre maison. Heureusement, il existe de nombreux produits écologiques.

La plupart des éco-peintures sont hydrosolubles et utilisent des huiles et des résines végétales pour former la solution, avec des pigments provenant de minéraux ou de teintures végétales.

Des vernis et des cires à bois écologiques sont également disponibles, ainsi que des options écologiques pour nettoyer et préparer les murs. Les papiers peints durables comprennent des revêtements naturels fabriqués à partir de matériaux tels que la toile de jute, le coton et la laine.

7. Pose d’un chauffage par le sol

Si vous avez toujours utilisé des radiateurs, il est peut-être temps de changer. Le chauffage par le sol (UFH) est une excellente alternative et devrait être facile à installer si vous arrachez des planchers dans le cadre d’une rénovation.

salon coloré

Le chauffage au sol permet de ne pas gaspiller d’espace mural dans cette élégante salle de séjour

Il fonctionne à une température à peine supérieure de quelques degrés à la température de l’air ambiant en faisant circuler de l’eau chaude à travers un réseau de tuyaux réticulés installés sous votre revêtement de sol.

La faible température de fonctionnement signifie qu’il est facile de le relier à d’autres sources de chauffage ayant des rendements similaires à basse température, comme le solaire thermique ou les pompes à chaleur.

8. Améliorer les thermostats et les commandes de chauffage

Plus de 60 % de l’énergie consommée dans un ménage moyen est utilisée pour le chauffage des locaux. En utilisant des commandes intelligentes de CVC (chauffage, ventilation, climatisation), il est possible de réduire cette consommation jusqu’à 35 %.

La régulation de la température est la clé ; une baisse de température d’un degré équivaut à une économie d’énergie globale de dix pour cent.

Les commandes de CVC peuvent être utilisées pour faire fonctionner des zones ou des pièces individuelles à des températures différentes, de sorte que les zones inutilisées de la maison peuvent être chauffées à une température plus basse. Les systèmes sans fil sont relativement faciles à installer et coûtent à partir de 250 € environ.

9. Choisissez des matériaux naturels pour les murs et les sols

En spécifiant des produits naturels, vous contribuerez à ce que votre maison soit exempte de produits chimiques. En interne, votre principale priorité est les murs et les sols. Les murs doivent être étanches à l’air mais respirants pour que l’humidité puisse s’échapper à l’extérieur.

bureau à domicile dans la dépendance de Timber

L’architecte Surman Weston a intégré un revêtement de liège innovant dans la conception de ce bureau à domicile. Cela crée une barrière extérieure efficace sur le plan thermique et acoustique

Si vous avez isolé avec un produit naturel, ne le cachez pas derrière des murs synthétiques. Les enduits à la chaux et à l’argile sont une alternative naturelle, respirante et flexible.

Il existe de nombreux produits de revêtement de sol naturels, le bois étant le plus populaire. Assurez-vous qu’il provient d’une source durable (le logo FSC est un bon indicateur).

Si le bois n’est pas votre truc, pensez au liège, au marmoleum ou même au caoutchouc, qui peuvent tous être 100 % naturels – mais vérifiez toujours la chaîne d’approvisionnement.

10. Recycler l’eau

Des milliers de litres d’eau de pluie tombent sur votre toit chaque année – alors pourquoi ne pas la recueillir ? Cette eau peut servir à tirer la chasse d’eau des toilettes, à remplir les machines à laver et à arroser les jardins.

Envisagez un système de collecte des eaux de pluie qui recueille les précipitations via un tuyau d’évacuation, filtre les feuilles et les débris, puis stocke l’eau utilisable dans un réservoir.

Pensez également à changer vos toilettes et vos douches. Des toilettes à faible débit consomment moins de quatre litres par chasse et une pomme de douche à faible débit moins de 10 litres par minute.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

code

ARTICLES POPULAIRES

4 étapes simples pour la mise en place de votre première maison intelligente connectée

Vous avez donc décidé de franchir une nouvelle étape dans votre relation avec votre maison : la transformer en une maison intelligente. Que vous...

Les meilleurs appareils pour une maison intelligente pour les propriétaires d’animaux domestiques

Nous avons tous eu des moments au travail où nous nous sommes demandés ce que faisait notre animal de compagnie et s'il allait...

5 conseils pratiques pour vous aider à construire une maison intelligente

Nous désignons nos téléphones comme des smartphones, de nombreux nouveaux appareils sont commercialisés comme étant intelligents, et les gens du monde entier transforment maintenant...

5 Étapes pour lancer votre projet de maison intelligente

Avant de commencer notre projet de maison intelligente, comprenons les éléments de base d'une maison intelligente. Je promets de faire court pour que nous...