[AVIS] Sense8, saison 1

C’est vrai, Sense8 n’est pas la série la plus récente au monde, mais on rentabilise tout doucement notre abonnement à Netflix en découvrant tout ce que la plateforme a à offrir. On vient de s’engloutir la première saison, et il était de notre devoir de vous en parler, au cas où vous seriez passés à côté.

Le retour des Wachowski

Car Sense8 est certainement, pour sa première saison, l’une des meilleures séries qu’il nous ait été donné de voir ces dernières années. Le programme a été co-créé par les Wachowski (à qui on doit, entre autres, la trilogie Matrix) et Joseph Michael Straczynski, à l’origine de la série Babylon 5 et du scénario de plusieurs films, notamment tirés de comics.

L’histoire de la série tourne autour de 8 personnages, éparpillées de par le monde, qui vont subitement être connectés les uns aux autres sur les plans intellectuels, sensoriels et émotionnels. Ils vont progressivement prendre conscience de l’existence de ces liens étroits qui les unissent et qui en font des personnes différentes du commun des mortels. Chacun des personnages peut ainsi parler à l’un de ses alter ego du bout du monde à tout moment, mais ils partagent également toutes leurs connaissances et aptitudes. Ainsi, lorsque le jeune Capheus est pris au piège par une bande de gangsters Kenya, il utilise la maîtrise des arts martiaux de Sun, qui vit en Corée, pour en venir à bout. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de ce qui est possible pour eux. Problème : ils ne sont pas les seuls à posséder ce genre de pouvoirs, et une mystérieuse organisation les recherche, avec des idées bien sinistres en tête..

Des personnages incroyables

Ce qui fait la force de Sense8, c’est la force et l’originalité de ses personnages. Alors que la plupart des séries ont droit à un cadre bien défini, Netflix brise les codes en proposant 8 univers totalement différents. Capheus au Kenya, Sun en Corée, mais également Wolfgang à Berlin, Will à Chicago, Kala à Mumbai en Inde, Lito à Mexico, Nomi à San Francisco et enfin Riley à Londres. Autant de décors différents, qui confèrent à chaque personnage un univers qui lui est propre. On apprend à découvrir ces « sensitifs » en même temps qu’ils se découvrent eux-même. La profondeur des personnages est réellement intéressantes, tout comme celle des relations qui se nouent progressivement entre eux.

Avec Sense8, les Wachowski ont par ailleurs tenu à parler de thèmes encore trop peu souvent évoqués au cinéma ou dans des séries, et notamment celui de la sexualité et du genre. Nomi est ainsi un personnage transsexuel, et on imagine sans trop de mal que les Wachowski – qui sont devenues « les soeurs Wachowski » après que les deux frères aient décidé de changer de sexe –  avaient à cœur de parler de ce sujet. Sense8 nous parle également d’homosexualité, mais également de politique et de religion dans une moindre mesure.

A côté de cela, la réalisation, les images proposées et filmées aux quatre coins du monde sont absolument magnifiques et ne manquent pas de nous faire voyager, nous aussi. Et que dire des musiques, de Mad World de Gary Jules à Beethoven, qui viennent rythmer et apporter une énergie folle à la série ?

Sense8, saison 1

Sense8, saison 1
9.3

Scénario

10.0/10

Réalisation

9.0/10

Bande son

9.0/10

Les +

  • Le concept génial
  • Les personnages
  • Le voyage autour du monde

Les -

  • On veut la suite !

Taboulé

Créateur et rédacteur en chef du site.

Laisser un commentaire